Troubles neurodéveloppementaux Flashcards Preview

critères DSM-5 > Troubles neurodéveloppementaux > Flashcards

Flashcards in Troubles neurodéveloppementaux Deck (52)
Loading flashcards...
31

quelle est la prévalence du TDAH ?

• 5% enfants
• 2,5% adultes
• Plus fréquents chez les garçon (2 : 1 chez les enfants / 1.6 : 1 chez les adultes)

32

Donnez des exemples de conséquences possibles à long terme d'un TDAH ?

• Associé à une réduction des performances scolaires et une diminution du niveau d’étude
• Augmente de risque de rejet social
• Plus faible performance professionnelle chez les adultes et plus forte probabilités de chômage
• Conflits interpersonnels élevés
• Plus de risque de développer un trouble des conduites à l’adolescence et un TP antisocial à l’âge adulte et plus grand risque d’incarcération
• Plis grand risque de développer un TUS
• Plus de risque de se blesser (plus d’accidents de voitures, infractions)
• Risque accru de tentative de suicide surtout si concomitant avec un trouble de l’humeur, trouble des conduites ou TUS

33

Vrai ou faux le TDAH prédispose au TUS ?

vrai

34

Les individus souffrant d'un TDAH sont-ils plus à risque de tentative de suicides ?

OUI, risque accru de tentative de suicide surtout si concomitant avec un trouble de l’humeur, trouble des conduites ou TUS

35

les troubles d'apprentissage sont-ils fréquents chez les enfants souffrant d'un TDAH ?

oui, concomitance fréquente

36

Est-ce fréquent de développer un TC concomitant au TDAH ?

oui,
25% des sujet souffrant d'un TDAH ont un TC concomittant

37

LE trouble anxieux et dépressif est-il fréquent chez les sujet souffrant d'un TDAH ?

non,
ils sont rare quoi que plus fréquent que chez la population générale

Cependant le TOP est fréquent : 50% des cas de TDAH mixte et 25% des cas de THAD type inattentif

38

LE trouble explosif intermittent est-il fréquent chez les sujet souffrant d'un TDAH ?

non,
il est rare quoi que plus fréquent que chez la population générale

39

Que quel trouble neurodéveloppemental s'agit-il ?
• Tableaux cliniques dans lesquels prédominent des sx caractéristiques d’un TDAH
• Détresse significative ou une altération du fonctionnement
• Ø TOUS les critères d’un TDAH spécifique ou d’un autre trouble neurodéveloppemental spécifique
• Il manque 1 critère ET le cliniciens choisi de nommer le critère manquant

Autre déficit de l’attention/hyperactivité SPÉCIFIÉ

40

Que quel trouble neurodéveloppemental s'agit-il ?

A- L’acquisition et l’exécution de bonnes compétences de coordination motrice sont nettement inférieures au niveau escompté pour l’âge chronologique du sujet compte tenu des opportunités d’apprendre et d’utiliser ses compétence. Les difficulté se traduisent par de la maladresse ainsi que de la lenteur et de l’imprécision dans la réalisation des tâches motrices
B- Les déficiences du critère A interfèrent de façon significative et persistantes avec les activités de la vie quotidiennes correspondant à l’âge chronologique et ont un impact sur les performances scolaires ou les activités préprofessionnelles ou professionnelles, les loisir et les jeux.
C- Le début des sx date de la période développementale précoce.
D- Les déficience de compétences motrices ne sont pas mieux expliquées par un handicap intellectuel ou une déficience visuelle et ne sont pas imputables à une affection neurologique motrice

trouble moteur :

Trouble développemental de la coordination

41

Que quel trouble neurodéveloppemental s'agit-il ?

A- Comportement moteurs répétitifs et en apparence sans but, que le sujet semble être contraint d’exécuter
B- Le comportement moteur répétitif interfère avec les activités sociales, scolaires ou autre et peut entraîner des blessures corporelles (automutilation)
C- Le début date de la période développementale précoce
D- Le comportement moteur répétitif n’est pas imputable aux effets physiologique d’une substance ou à une affection neurologique et n’est pas mieux expliqué par un autre trouble mental ou neurodéveloppemental.

trouble moteur :

Mouvements stéréotypés

42

Quelles sont les 3 spécificité du trouble moteur "Mouvements stéréotypés" ?

Spécifier la sévérité actuelle :
• Léger
• Moyen
• Grave

Spécifier si :
• Avec comportement d’automutilation
• Sans comportement d’automutilation

Spécifier si :
• Associé à une affection médicale ou génétique connue, un trouble neurodéveloppemental ou un facteur environnemental

43

Quels sont les trois types de tics possibles ?

307.23 (F95.2) Syndrome de Gille de la Tourette 307.22 (F95.1) Tics moteurs ou vocaux (chroniques) 307.21 (F95.0) Tics provisoires

44

Quels sont les critères communs aux trois type de tics ?

C- Débutent avant âge de 18 ans
D- La perturbation n’est pas imputable aux effets physiologiques d’une substance ou à une autre affection médicale

45

Quels sont les 3 critères Dx du handicap intellectuel ?(trouble du développement intellectuel)

A- Déficit des fonctions intellectuelles comme :
• Le raisonnement
• La résolution de problèmes
• La planification
• L’abstraction
• Le jugement
• L’apprentissage scolaire
• L’apprentissage par l’expérience

= déficit général des capacités mentales

Confirmés par l’évaluation clinique et les test d’intelligence individuelle standardisés

B- Déficit des fonctions adaptatives qui se traduit par

Un échec dans l’accession aux normes habituelles de développement socioculturelles permettant l’autonomie et la responsabilité sociale.

Sans assistance au long cours, les déficits adaptatifs limitent le fonctionnement dans un ou plusieurs champs d’activités de la vie quotidienne comme :
• La communication
• La participation sociale
• L’indépendance

Dans des environnements variés tels que la maison, l’école, le travail et la collectivité.

C- Début du déficit intellectuel et adaptatif PENDANT LA PÉRIODE DU DÉVELOPPEMENT.

46

Quel sont les éléments distinctifs des 3 principaux type de tics (Syndrome de Gille de la Tourette, tic moteurs ou vocaux persistant, tics provisoires) ?

Syndrome de Gille de la Tourette :
tics moteurs multiples + un ou plusieurs tics vocaux
X PLUS d’une année

Tics moteurs ou vocaux (chroniques) :
soit de tics moteurs OU soit de tics vocaux, uniques ou multiples (mais pas à la fois moteur + vocaux)
X PLUS d’une année

Tics provisoires :
Tics moteurs et/ou verbaux uniques ou multiples
X MOINS d’une année après leur 1ère apparition

47

Que quel trouble neurodéveloppemental s'agit-il ?

• Ce dx est réservé aux enfant < 5 ans quand le degré de sévérité clinique ne peut être évalué avec certitude pendant la petite enfance.
• Diagnostiqué quand l’enfant n’accède pas au stade attendu de son développement dans plusieurs domaines du fonctionnement intellectuel et s’applique au sujet qui sont incapable de satisfaire aux évaluations systématiques du fonctionnement intellectuel (incluant les enfants trop jeunes pour subir les tests standardisés)
• Requiert une évaluation ultérieure

Retard du développement

48

Que quel trouble neurodéveloppemental s'agit-il ?

• Ce dx est réservé au sujet de ≥ 5 ans quand l’évaluation du degré de handicap intellectuel au moyen des méthodes disponibles est rendue difficile, voire impossible en raison d’altération sensorielles ou physiques, comme lors de cécité, de surdité précédant l’acquisition du langage, de trouble locomoteurs ou de la présence de sévères problèmes de comportements ou d’un trouble mental associé.
• Devrait être utilisé seulement dans des circonstance exceptionnelles
• Requiert une évaluation ultérieure

Handicap intellectuel (trouble du développement intellectuel) NON-SPÉCIFIÉ

49

Que quel trouble neurodéveloppemental s'agit-il ?

A- Difficulté persistante d’acquisition et d’utilisation du langage dans ses différentes modalité (écrit, parlé, signes ou autres formes) due à un manque de compréhension ou de production incluant les éléments suivants :
1. Vocabulaire restreint (connaissance et utilisation des mots)
2. Carence de structuration de phrases (capacité à assembler les mots et former des phrases)
3. Déficience du discours (capacité d’utiliser le vocabulaire et d’associer des phrases pour exprimer, décrire un sujet, tenir une conversation)
B- Les capacités de langage sont de façon marquée et quantifiables, inférieures au niveau escompté pour l’âge du sujet. Il en résulte des limitations fonctionnelles de la communication efficience, de la participation sociale, des résultats scolaires, du rendement professionnel, soit de manière isolée, soit dans n’importe quelle combinaison.
C- Les symptômes débutent dans la période précoce du développement
D- Les difficultés ne sont pas imputables à un déficit auditif ou à d’autres déficiences sensorielles, à un déficit moteur cérébral ou à une autre affection neurologique ou médicale, et elles ne sont pas mieux expliquées par un handicap intellectuel ou un retard global de développement

Trouble du langage

50

Que quel trouble neurodéveloppemental s'agit-il ?

A- Difficulté persistante de la production de phonème interférant avec l’intelligibilité du discours ou empêchant la communication orale de message
B- La perturbation réduit l’efficacité de la communication, ce qui compromet un ou plusieurs des éléments suivants : la participation sociale, la réussite scolaire, les performances professionnelles.
C- Les sx débutent pendant les périodes précoce de développement
D- Les difficulté ne sont pas imputables à des pathologie congénitales ou acquise telles qu’une infirmité motrice cérébrale, une fente palatine, une surdité ou une perte de l’audition, une lésion cérébrale traumatique ou toutes autre affection neurologique ou médicale

Trouble de la phonation

51

Que quel trouble neurodéveloppemental s'agit-il ?

A- Perturbation de la fluidité verbale et du rythme de la parole ne correspondant pas à l’âge du sujet ou aux compétences langagières. Elles persistent dans le temps et se caractérisent par la survenue fréquente d’une ou plusieurs des manifestations suivantes :
1. Répétitions de sons et de syllabes
2. Prolongations de sons, aussi bien dans les consonnes que dans les voyelles
3. Mots tronqués (ex. pause dans le milieu d’un mot)
4. Blocages audibles ou silencieux (pauses dans le discours, comblées par autre chose ou laissées vacantes)
5. Circonlocutions (substitutions de mots pour éviter un mot problématique)
6. Tension physique excessive accompagnant la production de certains mots
7. Répétition de mots monosyllabiques entiers (ex. je je je je je le vois)
B- La perturbation de la fluidité verbale entraîne un anxiété de la prise de parole ou des limitations de l’efficience de la communication, de l’interaction sociale, de la réussite scolaire ou professionnelle, soit de manière isolée, soit dans n’importe quelle combinaison
C- Les sx débutent pendant les périodes précoce de développement (N.B les cas plus tardifs sont cotés 307.0 (F98.5) trouble de la fluidité verbale débutant à l’âge adulte)
D- La perturbation n’est pas imputable à un trouble moteur du langage ou à un déficit sensoriel, un trouble de la fluidité en lien avec un atteinte neurologique (ex. AVC, tumeur cérébrale) ou une autre affection médicale et n’est pas mieux expliquée par un autre trouble mental.

Trouble de la fluidité verbale apparaissant durant l’enfance (bégaiement)

52

Que quel trouble neurodéveloppemental s'agit-il ?

A- Difficulté persistante dans l’utilisation sociale de la communication verbale et non verbale, se manifestant par l’ensemble des éléments suivants :
1. Déficience dans l’utilisation de la communication à des fins sociales, comme saluer quelqu’un ou échanger des informations d’une façon inappropriée au contexte social
2. Perturbation de la capacité à adapter sa communication au contexte ou aux besoins de l’interlocuteur, comme s’exprimer de manière différente en classe ou dans la cours de récréation, parler différemment à un enfant ou un adulte, et éviter l’emploi de langage trop formel.
3. Difficulté à suivre les règles de la conversation et de la narration comme, attendre son tour dans la conversation, reformuler ses phrase quand on n’est pas bien compris, savoir utiliser les signaux verbaux ou non-verbaux pour réguler une interaction.
4. Difficulté à comprendre ce qui n’est pas exprimé explicitement (sous-entendus) et les tournures figurées ou ambiguës du langage (humour, métaphore)
B- Ces déficiences entrainent des limitations fonctionnelles dans un ou plusieurs des éléments suivants : communication effective, intégration sociale, relations sociales, réussites scolaires, performances professionnelles.
C- Les sx débutent pendant les périodes précoce de développement (mais il se peut que les déficiences ne deviennent manifestes qu’à partir du moment où les besoins en terme de communication sociale dépassent les capacités limitées de la personne).
D- Les sx ne sont pas imputables à une autre affection médicale ou neurologique ni a des capacités limités dans les domaines du vocabulaires et de la grammaire, et ils ne sont pas mieux exprimés par un TSA, un handicap intellectuel, un retard global du développement ou un autre trouble mental.

Trouble de la communication sociale (pragmatique)

Environ 10% des cas étaient diagnostiqué trouble Asperger selon les critère du DMS 4